propositions éducation à fond d'accord avec elle!

Publié le par silia

 

Remontée des débats


L’école n’apparaît plus comme un lieu sacralisé, les élèves semblent perdre, peu à peu, leurs repères. Pourtant, l’école joue un rôle essentiel en tant que lieu de socialisation. C’est le lieu où doit s’apprendre le respect des règles du bien vivre en société. Les élèves et les citoyens en puissance qui doivent être formés. Les ZEP ont été beaucoup débattues. L’individualisation du parcours scolaire, le soutien personnalisé aux devoirs permettraient de remédier à l’échec scolaire. La création de classes à « géométrie variable » avec un maximum de 25 élèves par classe a été régulièrement évoquée. La formation des enseignants est également abordée. Repenser totalement l’IUFM, encourager la formation continue, telles sont quelques unes des suggestions concrètes des internautes.Sur la carte scolaire, certains pensent qu’une utilisation différente permettrait de résoudre certains problèmes, d’autres citent à plusieurs reprises l’exemple de la ville de Tours, qui a réintégré dans le centre ville les ZEP afin de favoriser la mixité sociale.La nécessité d’un lien très fort entre l’école et les parents est soulignée pour réinstaurer la confiance réciproque. La multiplication des rencontres entre les parents et les professeurs est souhaitée tant la responsabilisation des parents est perçue comme un levier essentiel. Se dégage le sentiment que le temps de la réforme est arrivé. Que l’école revienne aux fondamentaux ou qu’elle s’engage résolument dans la modernité, la réforme paraît essentielle pour réduire les inégalités sociales, pour permettre à tous les enfants de trouver leur place dans la société.

Enjeux

Aujourd’hui, 150 000 élèves sortent du système scolaire sans qualification. L’école doit tenir la promesse républicaine d’égalité scolaire.

Propositions

Reconnaître la mission fondamentale des enseignants

22- Organiser des Etats généraux des enseignants sur le mode participatif, pour améliorer leurs conditions de travail dans l’école, assurer la pleine reconnaissance de leurs missions et préparer un plan pluriannuel de recrutement des enseignants, de formation et de résorption de l’emploi précaire.

S’attaquer à l’échec scolaire à la racine

23- Mettre en place un service public de la petite enfance et la scolarisation obligatoire dès 3 ans. Assurer la maîtrise de la langue parlée à la maternelle.

Réaliser la promesse républicaine d’égalité scolaire

24- Organiser le soutien scolaire gratuit pour tous les élèves grâce à des répétiteurs.

25- Limiter à 17 le nombre d’élèves par classe en CP et en CE1 dans les ZEP et fixer la dotation aux établissements par élève en difficulté à 25% de plus que la dotation ordinaire.

26- Réviser la carte scolaire pour supprimer les ghettos scolaires, assurer la mixité sociale et constituer des réseaux d’éducation prioritaire.

27- Renforcer la présence adulte dans les établissements y compris, lorsque ce sera nécessaire, par la présence d’un deuxième adulte dans les classes.

28- Implanter des classes préparatoires aux grandes écoles dans les quartiers qui en sont dépourvus. L’excellence scolaire ne doit pas être réservée aux établissements de centre-ville.

Epauler les parents en difficulté

29- Créer des emplois-parents, la généralisation d’écoles des parents et des consultations de médiation familiale pour les aider à conforter leur autorité.

Donner à notre Université les moyens de l’excellence

30- Adopter une loi de programmation pour redonner à nos universités les moyens de l’excellence. En 5 ans, la dépense par étudiant sera portée au même niveau que la moyenne des pays de l’OCDE. Renforcer l’autonomie des universités dans le cadre national. Associer les régions à la remise à niveau des universités (bâtiments, logements étudiants…).

31- Créer un service public d’orientation pour que les jeunes soient informés pleinement des débouchés offerts par chaque filière.

32- Créer une allocation autonomie pour les jeunes sous condition de ressources avec un contrat pour faciliter les études et l’entrée dans la vie active.

33- Engager le chantier national proposé par le Conseil de l’emploi, des revenus et de la cohésion sociale.

La culture, levier de la réussite scolaire

34- Soutenir la création et l’emploi culturels.

35- Inscrire l’éducation artistique et la pratique artistique à tous les niveaux de la maternelle à l’université. A cette fin, sera mis en oeuvre un plan national, avec les Régions, d’aménagement d’équipements culturels dans les universités et les lycées (salles de répétition et de spectacles, ateliers-studios, tables de montage, etc.). Les intermittents du spectacle et les élèves des écoles supérieures spécialisées pourront participer à ce mouvement en résidence d’artistes.

le reste est là

http://www.desirsdavenir.org/index.php?c=dossier&dossier=13

zêtes pas obligé(es)d'être d'accord

le débat est ouvert dans les commentaires

Publié dans humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sara 12/02/2007 12:06

Je parle des étrangers, car je n'ai fréquenté que des écoles françaises à l'étranger. Ma connaissance des écoles en France est donc limitée.Par contre, je voudrais ajouter un point, celui justement de l'enseignement des langues étrangères. Est-il utile d'enseigner une deuxième langue étrangère alors que l'on peut constater que beaucoup d'élèves ne dominent pas leur propre langue ni à l'écrit ni à l'oral? Autre chose: toujours pour les langues (puisque c'est ce que je connais), à mon avis, il n'est pas possible d'enseigner une langue à des classes de 25 à 30 élèves...

silia 12/02/2007 12:17

entièrement d'accord la france est en retard pour la pratique des langues
je pense qu'on devrait enseigner les langues en maternelle et en petit groupe
actuellement on a obligation de le faire dès le ce2 mais en groupe classe entier donc de 26 à 30 ou plus suivant les années
les écoles ne sont pas toutes dotées en prof pour ça
et quand les élèves arrivent en 6ème les profs  partent souvent du principe qu'ils ont eu le meilleur et fait tout le programme
sachant que les écoles qui ont la chance d'avoir des personnes habilitées ne peuvent commencer que au mieux vers décembre

Sara 12/02/2007 10:36

D'accord à 100 %!Surtout sur le point IUFM. J'y suis passée il y a 10 ans, et j'en suis ressortie avec l'impression de n'y avoir rien appris. On lâche les nouveaux enseignants dans la nature (aux pires endroits) et sans aucune formation... Mon frère y passe en ce moment, et d'après ce qu'il me dit l'IUFM est toujours aussi inutile dans sa formule actuelle...Absurde d'enlever l'école maternelle! C'est là où les étrangers ont l'occasion de se mettre à jour pour apprendre le français, avant d'aborder l'écriture et la lecture...

silia 12/02/2007 10:45

pas que les étrangers le vocabulaire est en nette régression et l'école devrait être le lieu de son enrichissement
comment savoir lire au cp un mot que l'on ne connait pas
on peut le déchiffrer mais le comprendre...
pour les iufm avant écoles normales suis d'accord

Miss Ellanée 12/02/2007 09:35

oh pétard de moine ! ça serait une terrible régression ! Surtout que les françaises feraient comme les allemandes : elles se priveraient de faire des enfants !

Miss Ellanée 12/02/2007 08:42

ok alors ça va ièche ! Nan plus sérieusement, je m'étonne de la proposition du caractère obligatoire de la scolarisation à 3 ans, car il y a de grandes disparités entre ces petits à cet âge là, donc je réfléchis à l'intelligence de l'école devant ces bambins...

silia 12/02/2007 09:00

beaucoup de choses se jouent à cet âge justement
la droite veut faire disparaitre l'école maternelle comme en allemagne ce qui obligerait les mères à rester au foyer garder les bambins
et ,si le boulot est bien fait ,la maternelle permet de donner à tous une chance: langage ,math ,socialisation etc

Miss Ellanée 11/02/2007 17:22

J'veux pas d'histoires avec ma mère donc suis d'accord :o))

silia 11/02/2007 17:26

exeptionnellement tu peux dire ce que tu penses :))
vu que je suis la première étonnée à être d'accord à 100/100
bon sur les 100 propositions  je n'ai pas encore tout lu attentivement