musiques

Publié le par silia

j'aime bien fatal:

PAROLES FATAL BAZOOKA

Paroles c'est une Pute


Mais tout de suite on retrouve un message du ministère du meilleur ami
de l’homme, j’ai nommé le ministère de la femme. Avec un message 100%
macho sans guacamole. C’est pour vous les ladys…
En déplaise aux puristes, la langue française demeure beaucoup trop
machistes, rien a changé
Un gars c’est un jeune mec, et une garce c’est une pute.
Un coureur c’est un joggeur et une coureuse c’est une pute.
Un chauffeur il conduit l’bus et une chauffeuse c’est une pute.
Un entraîneur c’est un coach sportif et une entraîneuse ben, c’est une
pute.
Un homme à femme c’est un séducteur et une femme à homme c’est une
pute.
Un chien, un animal à quatre pattes, une chienne c’est une pute.
Un cochon c’est un mec sale, une cochonne c’est une pute.
Un salop c’est un sale type, une salope ben c’est une pute.
Un allumeur ça allume le gaz, une allumeuse c’est une pute.
Un masseur c’est un kiné, une masseuse c’est une pute.
Un maître un instituteur, une maîtresse c’est une pute.
Un homme facile c’est un gars simpa, une femme facile ben c’est une
pute.
Un calculateur un matheux, une calculatrice c’est une pute.
Un toxico c’est un drogué, une toxico c’est une pute.
Un beach un volley sur la plage, une bitch c’est une pute.
Un Hilton c’est un hôtel et Paris Hilton ben c’est une pute.
en écoute ici
 
j'aime aussi beaucoup ça:
 

Paroles Victoria Keny Arkana


Artiste: Keny Arkana
Chanson: Victoria

Moi c'est Victoria née il y a 14 printemps.
Dans un village près de Salta dans lequel je vivais avant.
Cela fait maintenant plus de 10 ans qu'avec papa et maman mes frères et mes soeurs on a quitté nos champs.
On est venu s'entasser dans une de ces cabanes à l'entrée de la ville.
C'est papa qui l'a construite mais elle est pas finie.
Je n'ai que des vagues souvenirs du village.
Maman pleure quand elle m'en parle car elle n'aime pas la vie ici.
Des étrangers ont brulé nos maisons pour nous voler nos terres.
Papa s'énerve moi j'comprends pas il parle d'agroalimentaire.
Il dit que, les politiques sont des prédateurs qui sèment la peur
et qui ont un estomac à la place du coeur.
Ici pas de travail, aucune prière ne s'exauce.
Après les cours avec ma soeur on vend des bracelets 2 pesos.
Mais malgré tous ces efforts, demeurent ces jours sans repas.
La nuit maman pleure, la nuit maman ne dort pas.

[Refrain Espagnol]

Mon voisin m'a dit : '' Pendant la dictature c'était plus dur ''.
Alors j'vais pas me plaindre même si ici y'a pas de futur.
Moi j'aime bien les études, on m'a dit '' c'est bien mais inutile ''.
Ici beaucoup ont arreté avant même de savoir écrire.
Dans mon jardin secret, j'cultive le rêve d'être medecin.
Soigner tous ces enfants malades qui ne mangent pas à leur faim.
J'comprends pas, dans la ville j'vois bien tous ces petits faire la manche devant le mépris des ceux qu'on appelle '' les gens biens ''.
J'minterroge, ne voient-ils pas la misère? Ils nous écrasent pour bénir l'homme venant de l'autre hémisphère.
Papa dit, qu'on est traité comme des chiens Dieu merci j'ai ma famille plus loin y'a des orphelins qui vivent dans les décharges.
Des fois je pleure en cachette, mais pas lontemps car je pense à mes aînés qui ont connu le chant des mitraillettes.
Et puis grand-mère disait toujours '' La vie c'est l'espoir, si t'en as plus t'es comme mort et vivre relève de l'exploit ''.

[Refrain Espagnol]

Papa est à bout, il a frôleéla folie quand un matin il a appris que la banque lui avait volé ses économies.
Impuissant tout le monde était affolé il n'était pas le seul, c'est la nation entière qui s'était fait voler.
Depuis ce jour, avec beaucoup de gens de la ville, il bloque les routes pour bloquer l'économie du pays.
C'est leur façon de se faire entendre mais moi j'ai peur quand il s'en va, y'en a qui revienne pas la police est violente.
Ils les appelle Piqueteros et les journaux sont des menteurs ils disent que c'est des bandits après y'a des gens qui ont peur.
Papa dit : '' Ils peuvent tuer des hommes mais ils ne tuerons pas la mémoire, les mères des disparus chantent toujours contre l'oubli ''.
On vit le fruit d'une démocratie ratée dans un pays si riche, plein enfants ont dans le ventre qu'une tasse de maté.
Parce qu'on est dirigé par la mafia du crime.
Moi j'comprends pas et quand j'demande pourquoi on m'répond toujours : '' Parce qu'on est en Argentine ! ''.

[Refrain Espagnol]
 

Paroles La Mère Des Enfants Perdus Keny Arkana


Artiste: Keny Arkana
Chanson: La Mère Des Enfants Perdus

Je suis celle qui accueille
Les mômes en mal d’amour
Qui se perdent bien souvent dans ma gueule
Ceux qui demeurent sans repères
Cause de familles détruites
Il me prennent comme mère pour avoir des frères
Je deviens celle avec qui ils passent plus de temps
Et ils sont fiers d’être de mes enfants
Ils portent mes couleurs dorénavant
Ils doivent prouver qu’ils sont dignes de mon rang

Me prouver à moi en prouvant à leurs frères qu’ils en ont dans le froc
En provoquant l’enfer
Qu’ils puissent étoffer leur palmarès
Pour alimenter le pack jusqu’à c’qu’il se perde dans leur prouesses
Je leur ai inculqué qu’il n’y a ni bien ni mal
Juste des faibles et des forts à l’instinct animal
Parce que dans mes artères coulent la jungle
C’est chacun pour soi et tous sur celui qui va jongler

Refrain :

Je suis la rue la mère des enfants perdus
Qui se chamaillent entre mes vices et mes vertus
Je suis la rue celle qui t’enseigne la rue
Viens te perdre dans mon chahut

Viens
Tu m'a choisie comme mère quand tu es en vadrouille
Reste avec moi […] en scolaire j’t’apprendrai la débrouille
Tu as pas de place dans leur monde mais ici j’t’en donne une
A toi de la garder du ciment tu peux faire fortune
Conduis toi comme un roi
Le reste viendra
J’suis avec toi mais faut honorer le pack
Souviens toi
Je t’enseignerai l’agilité pour dompter la chance
J’ai composé la chanson celle ou le diable mène la danse
Seul orphelin je t’offrirai des sensations des jerricans d’adrénaline
Pour assouvir la tentation
Tes parents vont me maudire
Alors sans une excuse pour moi tu va les faire souffrir
Je s’rai la cause de vos disputes
Moi qui t’accueille à bras ouvert
Si tu prends la porte
Viens j’t’offrirai d’l’argent à t’faire et plein de potes
Qui s’ront tes compagnons , tes frères car mes fils aveuglés c’est à cœur joie que vous sombrerez dans mes vices

refrain

Pour monter en grade
C’est vols , deals , comme tu dévalises
Mais ne balise pas ça t’aide à affûter ta malice
Mais réalise que si tu t’fais pincer tu n’as plus de valeur à mes yeux
Tu seras seul moi mes enfants sont nombreux
Mais même en taule tu seras fier d’être d’un de mes mômes
Moi qui ai gâché ta vie en te façonnant dans mon monde
Je t’ai détrôné de tes tiens
Ta famille , tes études
Et toi tu me chantes des louanges
Certains font même des raps sur moi
Toi convaincre les indécis qui doute de mes vertus
Je suis la mère diabolique des enfants perdus
Certains y ont laisser leur vie
Si jeune est-ce dur à croire
Mort pour l’honneur, pour le pack mort, pour ma gloire

Je suis la rue sans scrupules et sans cœur
Je me nourri de ces âmes perdues , si jeunes et en pleurs
En manque d’amour, Je suis le recours de ces gosses en chagrin
Laisse pas traîner ton fils sinon il deviendra le mien

refrain
 
 
à voir:
 
 
 
 


Publié dans humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Loïs de Murphy 10/06/2007 13:26

Taguée ! (zut j'ai failli écrire ta gueule)

Eryn 06/06/2007 11:04

ah ben voilà ! hier j'en parlais à Jason l'avait pas l'air de connaître celle là de fatal, j'lui ai transmis le lien vers ton article :-)
Loïs on a vraiment des [dé]goûts en commun mais j'trouve aussi qu'il s'améliore... ptetre qu'il a trouvé sa voi(x)e ?

silia 06/06/2007 08:10

en direct de l'école
pas vérifié les copiés collés en effet  :))
assassin j'm aussi c'est du hardcore
 
 

Loïs de Murphy 06/06/2007 08:05

Bon... Tu sais que je vomis le rap c'est notoire. Par contre j'adore certains textes. Donc, ça me fait mal aux dents de le dire mais j'adore Keny Arkana (surveille tes copié-collé y'a des erreurs), Fatal me fait hurler de rire (quand on sait ce que je pense de Youn faut croire qu'il se bonifie) et scoop pour toi : J'adore les textes d'Assassin.
Ca déchire ta race, nan ?
(M'enfin bon à l'oreille c'est toujours une torture...)